L'Absence d'un père et l'Amour d'une Mère

Publié le par Marylin Schweizer

Ce soir, je reviens vous écrire avec un lourd épisode de ma vie... Oui tu l'auras compris j'ai envie de me dévoiler sur certaines étapes de ma vie sans pour autant te prendre pour mon psy ;)

J'ai quelques doutes... à savoir par où commencer ? Ou encore suffit il de l'écrire pour comprendre ? Cela ne changera rien au passé ni au présent et encore moins au futur mais j'ai tellement souffert de ce "manque" que j'ai voulu m'exprimer et aussi me rapprocher un peu plus de toi, qui me lis avec attention =)

Tu comprends très vite avec mon titre "L'absence d'un père et l'amour d'une mère" que ce texte sera personnel, très fort mais surtout qu'il touche énormément de personnes malheureusement...

Je ne vais pas "rentrer dans les détails" de la vie de mes parents car c'est personnel, je commencerais par ce moment qui a tout bouleversé.

....................................................................................................................................................

..............................................................................................

.........................................................

En effet j'habitais avec mon père qui avait trouvé une nouvelle "petite amie" qui était très gentille mais qui est venue habiter bien trop vite avec nous "dans la maison où mes parents avaient vécus"...

Allez je te laisse deviner la suite ;) Est ce que tu penses que j'ai accepter sa venue ?

.....................BINGO ! en effet je n'ai pas apprécié du tout !

Je n'acceptais pas qu'une autre femme que ma mère vive dans cette maison, ce cocon familial que mes parents avaient construits pour nous et évidemment avec mon caractère un peu trop impulsif je le faisais très vite savoir à mon père et sa nouvelle amie...

Le problème dans les histoires comme ça, de divorces, nouvelle nana et compagnie c'est que dans 80% des cas l'homme préfère lâcher ses enfants et garder leur nouvelle nana !

Mon père me disait souvent dans cette période "tu ne fais pas ta vie avec tes enfants, un jour tu partiras et moi je ferais quoi ? je resterai seul ?"

J'ai grandi depuis, j'ai compris le sens de cette phrase mais je pense que j'aurais réagi différemment à sa place...

Alors oui je l'admets, j'étais cette ado infernale qui faisait sa loi, des caprices, je profitais un peu de la situation mais le souci c'est que mon père avait décidé de me laisser seule face à ça !

Il partait dormir chez sa nouvelle amie pendant que moi je restais seule dans la villa... je pense que c'était une "punition" mais je l'ai très mal vécu !

Etre seule à seulement 14-15 ans, voir son père seulement le matin et en rentrant du lycée n'était pas vraiment ce que j'aurais aimé... alors ça a duré quelques temps et évidemment chaque jour j'appelais ma maman en pleurant...

==> Cette situation n'a pas durée puisque j'ai fini par partir vivre avec ma mère mon frère et ma sœur, à vrai dire ma place était auprès d'eux... le problème c'est que les ennuis avec mon père ne faisaient que commencer !

Je continuais à y aller le week-end avec mon frère et ma sœur mais le temps à passé et je n'acceptais toujours pas la relation entre mon père et sa nouvelle amie...

Des hauts, des bas la situation est partie en vrille... aussi par ma faute maintenant je l'ai compris...plus droit d'avoir le téléphone chez mon père ni de voir ses amies, dans la nouvelle maison pas de chambre, d'endroit à toi, tu parais être une étrangère dans ce "nouveau cocon" où tu ne vis pas... Tu ne te sens pas chez toi et pourtant c'est aussi chez ton papa !

Je me demande encore comment les choses ont pu se dégrader à ce point, comment je suis devenue cette étrangère à ses yeux ? Moi, sa fille, son aînée, celle qu'il a élevée tant d'années...

Malheureusement j'ai ravalé ma fierté bien des fois en revenant vers lui par téléphone, mais à chaque fois j'entendais la même chose... "tu n'acceptes pas ma femme alors tant pis pour toi, grandis, fais ta vie, un jour tu auras tes propres enfants,..."

A l'heure d'aujourd'hui, je n'ai plus de nouvelles, je suis "une étrangère", mes enfants ne le connaissent pas et ne le connaîtrons certainement jamais...

J'ai mis du temps à faire "le deuil" de cette relation, de mon père mais je n'arriverais JAMAIS à comprendre comment peut on rayer SON enfant de sa vie, pour une femme ou quelque soit le motif !?

J'ai passé des années à espérer que cela change, quand j'ai accouché de Petit cœur en 2013 j'ai envoyé une photo de ma "petite famille" il a simplement dit "c'est bien au moins elle a sa vie c'est bien pour elle" ...

Je sais que nous sommes beaucoup dans ce monde à devoir faire face à ce genre de situation, je n'ai qu'une chose à dire à ces personnes

"Soyez fiers de ce que vous êtes, faites de ces querelles une force, une force pour avancer chaque jour et devenir meilleurs =) Ne reproduisez pas ces choses là sur vos enfants, donnez leur le plus grand amour possible et surtout ne les lâchez jamais ! pour aucune raison et trouvez LA personne qui sera là dans toutes les circonstances"

J'ai trouvé cette personne, la personne qui m'a toujours relevée, portée pour finir mes études et être fière et je lui en serais à jamais reconnaissante <3

Ma MAMAN oui, son amour si grand et si fort m'a guéri de ce "manque", toujours là pour moi, elle est devenue le pilier de ma vie !

Je ne suis plus une enfant, je suis seulement SON enfant, qui la protègera et affrontera chaque étape de la vie avec elle <3

Aujourd'hui j'ai une MAMAN qui a le rôle de mon PAPA et ma MAMAN <3 Une double fonction qu'elle remplie avec brio =)

Alors relevez vous et faites VOTRE vie, trouvez l'homme qui vous correspond, vivez l'amour à fond, ayez le bonheur d'être parents et de toujours vous dépasser pour votre famille <3

Je vous laisse et vous retrouve très bientôt

Bisous d'une maman comblée,

Nani qui déchire <3

L'Absence d'un père et l'Amour d'une Mère

Nous ne sommes pas très photogéniques alors je vous ai mis cette photo qui date de mes 18 ans ^^ ma maman et moi <3

Publié dans Vie de maman

Commenter cet article

Rab 12/12/2015 22:41

Salut! je m'appelle Muriel, je t'ai nominée au Liebster Award 2! juste pour me situer! lool
Ce que tu dis me parle tellement, mon père décédé âge de 9 ans, et ma mère a été père et mère, aujourd'hui, je n'ai plus que mes sœurs, mais oui! ma mère était une vraie guerrière, elle m'a appris à ne pas m'apitoyer sur mon sort! et à me relever tout le temps! quand j'aurais fini mon livre, je te le dirais! Il pourra encourager du monde, c'est son but premier! je te propose de venir faire un tour sur
mon blog, tu en connaîtras plus sur moi bon week-end!